photographie nature plante jardin

Comme une plainte, cloisonnée, tu chantes sans voix. Un pas en avant, un en arrière, tourne. Un partenaire coussin, plumes contre ton épaule. C’est l’instant slow, le baiser coton mouillé. Un jardin de fleurs abandonné aux rêves. Le refrain de nos regards libres, tourne. Notre rendez-vous champagne, ivre. C’est l’instant love, un réveil en pétales.

photographie nature plante jardin
L’instant love
photographie nature plante jardin
A fleurs de peau
photographie nature plante jardin
Champagne !
photographie nature plante jardin
Le regard libre
L’instant slow
Un chant sans voix
photographie nature plante jardin
Le refrain
photographie nature plante jardin
Comme une plainte
photographie nature plante jardin
Le réveil

Comments

Merci Pascal
Tu sais si bien t accorder à la nature. On en oublie que c est une photo. On la respire, on la sent cette fleur. On a envie de s s’écarter pour ne pas l écraser. On souhaite la soulever délicatement et se pencher pour apprécier tout son parfum. Je suis avec toi dans ce voyage….

Toujours autant de poésie dans tes photos… en ces temps de quiétude « forcée » certains d’entre nous ont pu découvrir ou redécouvrir la nature, tu sais magnifier cette beauté simple …

Toujours un plaisir de voir vos photos et toujours aussi bien raconter tel une histoire qui pourrait nous faire rêver…on s’y croirait merci pour le partage 😉📸📸

Superbe à nouveau ! Toujours autant de sensibilité, de douceur. Beaucoup de charme ! C’est un tel plaisir pour le regard ! Merci du partage.

On passe des lignes sobres et épurées à la fraîcheur subtile parfumée d’une nature renaissante. Poétique et apaisant. Un faible pour le regard libre. Très beau.

On passe à côté d’une fleur en pensant “elle est belle, elle pousse”
Après avoir contemplé tes oeuvres, on pense “elle est magnifique, elle vit”
Merci Magic’ Pascal

J’aime beaucoup le cliché à “fleurs de peau”. Ce noir profond et ces fleurs blanches apportant cette lumière intense.

Hummm !!! Ça sent le printemps et la rosée du matin… toutes ces couleurs et odeurs qui nous ont manqués pendant le confinement…

Douceur, poésie sensible…je vois que je ne peux que m’associer au commentaire de Mélody avec sa référence à Christian Bobin qui me plait bien. L’ancienne fleuriste craque totalement pour la nommée ” à fleur de peau” !

J’ai senti le doux parfum de ces fleurs, le vent et le soleil sur ma peau, merci pour cette poésie des mots et des images

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!