fbpx

Sur la grève doucement repose, pulls de septembre tels des proses, brillent comme l’or, les sables en osmose. Beauté, un tableau que je compose. Piliers de roc percent l’horizon, vents sculpteurs dans les feuilles conversent, rivières qui de vieux contes bercent.
Ecosse ! dans mon âme s’insère. L’espoir tisse, les nuages passent, inquiétudes en gris par la joie effacent, légendes en flots de murmures embrassent, mots sentinelles dans la brume enlaces.
Regards d’étoiles ! un jour de grâce.

Sur la grève doucement repose, pulls de septembre tels des proses, brillent comme l’or, les sables en osmose. Beauté, un tableau que je compose. Piliers de roc percent l’horizon, vents sculpteurs dans les feuilles conversent, rivières qui de vieux contes bercent.
Ecosse ! dans mon âme s’insère. L’espoir tisse, les nuages passent, inquiétudes en gris par la joie effacent, légendes en flots de murmures embrassent, mots sentinelles dans la brume enlaces.
Regards d’étoiles ! un jour de grâce.

Un horizon montagneux , une petite ile dans ce fjord et en avant plan des petites roches. Le temps est gris et menaçant.

De vieux contes bercent

le château de Chambord

Un tableau que je compose

voyage paysages nature

Un jour de grâce

voyage paysages nature

Flots de murmure embrassent

voyage paysages nature

Sur la grève doucement repose

un balcon à contre jour à Narbonne centre

Piliers de roc percent l’horizon

vagues mer paysages

Mots sentinelles dans la brume enlaces

voyage paysages nature

vents sculpteurs dans les feuilles conversent

voyage paysages nature

Proses brillent comme l’or

voyage paysages nature

Dans mon âme s’insère

voyage paysages nature

Espoir tissé, les nuages passent

voyage paysages nature

Inquiétudes en gris par la joie effacent

A fleurs de peau

Imagimer

Abbaye des Châteliers

Un livre d’eau

1519

La vie en rose

Perdu de vue

L’infini

Mélodie noire

La symphonie des Emeraudes