photographie noir blanc cabanes

Perdu de vue


Encore plus proche de la ville et si loin des regards, par un temps lourd et immobile, ce monde est vide.

Balayage de vents forts, un poids enclume du soleil, brûle. Fatigué du rien et partir loin.

Après avoir couru, un arrêt. Après avoir trébuché, un terminal. 

Je suis en mer, je suis à terre.

Perdu de vue.

Cap sur l’horizon arc-en-ciel, s’imprégner de couleurs, peindre notre maison, m’as-tu dit.

Encore plus proche de la ville et si loin des regards, par un temps lourd et immobile, ce monde est à nous.

photographie noir blanc cabanes
Proche de la ville
photographie noir blanc cabanes
temps immobile
photographie noir blanc cabanes
je suis à terre
photographie noir blanc cabanes
un terminal
photographie noir blanc cabanes
Loin des regards
photographie noir blanc cabanes
un arrêt
photographie noir blanc cabanes
Après avoir trébuché
photographie noir blanc cabanes
Après avoir couru
photographie noir blanc cabanes
Peindre notre maison

Comments

Une immobilité si vive… Un noir et blanc si coloré… La parfaite métaphore de ces derniers mois passés. Dans l’attente, le mouvement… Là beauté d’un présent déjà fané. Je suis fan😉

Figé de loin vivant de près ce qui est aujourd’hui est déjà à demain, tout semble bien incertain chaque esprit flotte sur ce qu’il en tient , voilà de belles images où chacun puise selon son histoire, merci encore

un coin perdu, au milieu de nulle part, confiné dans un lieu sans nom mais pas sans âme…. Encore un album à contempler l’âme en paix, namasté

Magnifiques photos comme figées dans le temps … respect l’artiste et bravo de nous faire profiter de ce beau panel de photos

Encore une belle création, cet album me laisse rêveuse dans une solitude ou l’on se sent bien…Encore un merveilleux moment où l’on voyage en toute sérénité…Bravo et merci…

J’adore !
j’aime le transat incongru ds cet abandon “loin des regards”. “Après avoir couru” , graphique, illustre bien le tps qui passe , abîme, casse et que l’on rafistole puis abandonne.
Et merci pour l’apparition de la couleur sur la dernière; chouette idée !

Bonjour, lignes pures et sereines, cela donne envie de s’y arrêter pour penser et peut-être panser… Images dignes d’un chef-d’orchestre des émotions, si Mozart était encore vivant, il en aurait sûrement été inspiré… Merci

“Loin des regards” est le genre d’endroit où on aimerait bien venir s’isoler quelques temps pour échapper au sablier…
Toujours cette nostalgie et ces lignes épurées, comme une ambiance “Bagdad Café” sans la musique ou du moins avec juste la musique de la mer…

Bonjour Pascal
Merci de ce joli partage de photos qui nous emporte pour une balade dépaysante et pleine de poésie. Tu as beaucoup de talents.
Bravo Alain

Exceptionnel que je vire magnifique très touchant tes photos m’ont beaucoup apporté côté c’est rituel écouter émotions car beaucoup de douceur tout en montrant la solitude les idées très belle prise vous êtes un artiste Inconditionnellement merci et surtout merci d’exister et de nous faire voir c’est magnifique Œuvres

Photographies magnifiques, le noir et blanc leur va si bien. Ces cabanes sont intemporelles, elles nous font voyager, elles pourraient être aussi bien en France, qu’aux États-Unis où en Islande.
Beau travail. Merci !

Ton regard me fait voyager. A chaque fois.
Chaque étape est une nouvelle découverte, riche en couleurs, même en noir et blanc.

Merci pour cette série noir et blanc magnifique,mention spéciale pour “après avoir couru”: jeu de lignes, effets de matière, contraste blanc/ noir et les nuances de gris..tout y est! J’adore!

Je me disais bien aussi que je reconnaissais Gruissan. J’aime “je suis à terre” et l’envie de peindre la dernière.
Maisons de pêcheurs, bastions de la liberté que peut empêcher la brume de voir de l’autre côté de la baie…

Très beau, comme d’habitude !
Où as-tu pris ces maisons abandonnées, semble-t-il ?
J’aime beaucoup les ciels changeants. La première, perdue de vue est ma préférée ….
Continue, Pascal !

Cette photo en couleurs est en rapport avec le texte. C’est l’amour retrouver, peindre la maison de couleurs. Je voulais un contraste avec les autres photos sans qu’il soit appuyer. Faire reagir !

Moi je l’aime beaucoup cette dernière photo. Toutes les autres aussi. Du mal à en choisir une. Tes photos changent , mes adjectifs se répètent. Bravo frère. C’est magnifique.

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!