Est-ce un artiste audacieux ou un sculpteur d’Odin qui façonne et colore ce monde ? Est-ce l’effet d’une boisson enivrante ou l’envoûtement d’un chant elfique ? j’ai brisé mes chaînes. J’ai pu te voir, nature, libre, imposante et délicate, fragile et solide. Aujourd’hui, lorsque perdu dans mes images, je consulte ma boussole, elle m’indique toujours l’islande

Comments

J’y ai réalisé un périple de dix jours en juin 2019…..des paysages fantastiques partout…Godafoss, Dimmu Borgir, Husavijk, Snaefelness, Jökullsarlon, Geysīr…..👍👍👍

Une belle évasion sereine.
Je me sens via ses paysages en contemplation.
Continue à nous faire voyager avec un talent qui s’exprime de plus en plus.

coucou album qui dégage une certaine sérénité, et une grande rudesse des éléments. photos pleines de contrastes, de couleurs pastels qui ressortent sur ce terrain noir et austère. BEAU VOYAGE 🙂

Su-per-be. Merci pour ce voyage. J’ai pu voler de nouveau au-dessus de mère nature sans être étreinte par la tristesse comme au milieu des glaces et j’ai pu admirer le coeur à l’écoute des couleurs

Quels mots pour décrire tant de beauté ? Aucun… Simplement se taire et admirer. Merci Pascal de me faire encore et toujours rêver, de me rappeler que nous ne sommes rien, la nature est tout.

Pascal merci à toi !
J”avoue que je prefère ces images à celles de l’iceberg qui fond. Ici c’est puissant et profond sans présence humaine…(sauf la maison)… d’ailleurs, elles te correspondent bien dans la force qu’elles rendent, je trouve …

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!